Search

La diète méditerranéenne et la douleur chronique

Updated: Apr 5




En quoi consiste la diète méditerranéenne?


Nous vivons dans un monde où nous sommes continuellement bombardé.es d’informations et il devient parfois difficile de savoir ce qui est vrai ou non. Alors, démystifions ensemble la diète méditerranéenne. Dans cet article de blogue, nous allons discuter d’études scientifiques en lien avec la diète méditerranéenne et les douleurs chroniques, de la fameuse pyramide, de 9 astuces afin d’incorporer la diète à vos habitudes alimentaires ainsi qu’un tableau aide-mémoire.


Pourquoi intégrer la diète méditerranéenne dans mes habitudes alimentaires ?


La diète méditerranéenne est basée sur les habitudes alimentaires des gens vivant dans les régions méditerranéennes telles que la Grèce, l’Italie, la France, l’Espagne et le Maroc. Plusieurs articles scientifiques indiquent les avantages de consommer une diète méditerranéenne afin de réduire de 10% le taux de mortalité (1), de 28-30% les maladies cardiovasculaires (MCV)(2), le diabète de type 2 (3) ainsi que les risques de dépression (4).


Quelques articles scientifiques démontrent également l’importance de la diète méditerranéenne dans la gestion des douleurs chroniques. Une étude en particulier a démontré que “ le régime alimentaire méditerranéen joue un rôle déterminant dans la santé osseuse chez les femmes atteintes de la fibromyalgie. ” (5) Une autre étude décrit que « les interventions diététiques sont un traitement thérapeutique particulièrement prometteur pour la douleur chronique, de nombreuses études suggèrent que l'alimentation a un effet notable sur la douleur jusqu'au niveau cellulaire. ‘’ (6). Les données cliniques de cette étude démontrent que la diète méditerranéenne est l’une des diètes qui a un effet significatif sur le stress oxydatif et l’inflammation. Le stress oxydatif est une réaction produite dans notre corps afin de contrer les radicaux libres qui proviennent de notre alimentation. En temps normal, notre corps est capable de neutraliser ces radicaux libres. Cependant, lorsque consommé en grande quantité ou si le corps vit un stress quelconque, les niveaux de radicaux libres deviennent trop élevés pour être gérés. Alors ceux-ci peuvent causer du dommage aux cellules, causant en conséquence de l’inflammation, un facteur contribuant aux douleurs chroniques.


Comme vous pouvez le constater, ce que nous mangeons a un grand impact sur notre qualité de vie. La diète méditerranéenne n’est pas une diète miracle, cependant plusieurs avantages ont été démontrés par les études scientifiques tels que la réduction des risques de MCV et la diminution de la résistance à l’insuline (pouvant causer de l'inflammation), contribuant aussi aux douleurs chroniques. En raison de sa simplicité, elle est facile à intégrer dans les habitudes alimentaires préétablies des gens.


La pyramide !


La diète méditerranéenne est souvent représentée par le concept d’une pyramide.

Au bas de la pyramide, nous pouvons retrouver l’importance d’un style de vie qui met l’accent sur les repas en famille ou ami.es, de prendre le temps de préparer des repas fait maison, en plus de manger des petites portions d’aliments de qualités et non transformés. D’ailleurs, l’accent est aussi mis sur un style de vie équilibré et des habitudes alimentaires axées sur la consommation de produits frais de la saison, d’être bien reposée et actif (150 minutes d’activité physique par semaine, pendant une période d’au moins 10 minutes ou plus à la fois).


Par la suite, nous pouvons observer une diversité d’aliments qui sont le plus encouragés à manger au quotidien. Puisqu’ils sont riches en fibres, oméga-3 ainsi qu’en acide gras mono-insaturés retrouvé dans des fruits, des produits à grains entiers, des légumes, des légumineuses (haricots, pois, lentilles), de l’huile d’olive extra-vierge, des noix, des graines, des herbes et des épices.


Si nous regardons dans la prochaine catégorie, on retrouve les aliments consommés en quantité modérée tels que le poisson, les fruits de mer, les protéines végétales et animales (poulet, œufs, fromage, yogourt, lait) et le vin rouge.

Et au sommet les produits consommés à l’occasion comme la viande rouge et les sucreries.






Écrit par Karolyne Tremblay, étudiante en nutrition


Références :

  1. Mortiliaty: A Systematic Review and Dose Response Meta-Anaylsis of Prospective Cohort Studies. Adv Nutr. 2019 Nov 1:10(6):1029-1039

  2. Estruch R, Rose E, Salas-Savlaldo J, Covas, MI, Corella D, Aro F, et al. Primary Prevention of cardiovascular disease with a Mediterranean diet supplemented with extra virgin olive oil and nuts. N Engl J Med,.2018 Jun 21: 378 (25): e34 doi:10.1056/NEJMoa1800389

  3. Jannashc F, Kroger J, Schulze MB. Dietary patterns and type 2 diabetes: A systematic literature review and meta-analyses of prospective studies. J Nutr. 147(6):1174-1182. https://doi.org/10.3945/jn.116242552

  4. Jacka FN, O’Neil A, Opie R, Itsiopoulos C et al. A randomised controlled trial of dietary improvement for adults with major depression“SMILES” trial. BMC Med. 2017;15:23.

  5. Correa-Rodriguez, Maria, El Mansouri-Yachou, Jamal, Tapia-Haro, Rosa, Molina, Francisco, Rus, Alma, Rueda-Medina, Blanca, et al. (2019). Mediterranean Diet, Body Composition, and Activity Associated With Bone Health in Women With Fibromyalgia Syndrome. Nursing Research, 68, 358-364.

  6. Kaushik, A. S., Strath, L. J., & Sorge, R. E. (2020). Dietary Interventions for Treatment of Chronic Pain: Oxidative Stress and Inflammation. Pain and therapy, 9(2), 487–498. https://doi.org/10.1007/s40122-020-00200-5

9 views0 comments